Blog-sur-Loire

Chaque mois, envolez-vous en lisant la rubrique de Françoise Benassis

Août 2022

Parole de millière !
Agnès Legout-Catelain
Présidente de millière raboton, homme de loire

16 juillet 2022
Le cirque dans la nature…

22 juillet 2022
Harpe celtique, chant, poésie, humour, pris en flagrant délit…

29 juillet – 5 août 2022
Des Vins et des Voiles, gala d’arômes
et de goûts…

Portrait de saison !
Guide-Pilote été 2022
Johanna Sikula

Cliquez sur les titres en bleu pour aller directement à l’article.

Parole de millière !

Agnès Legout-Catelain
Présidente de millière raboton, homme de loire

Johanna Sikula 
Guide-pilote saisonnière millière raboton, homme de loire

© collection particulière

Nous voici en pleine saison avec une météo quelque peu capricieuse qui nous a imposé, comme à bien d’autres acteurs du tourisme, d’aménager les moments de balades pour trouver un peu de fraicheur et de bien-être sur l’eau.
Heureusement, nous parvenons à procurer à nos passagers un sentiment d’évasion dans un milieu parfois ignoré et pourtant si proche. Nos guides-pilotes sont extrêmement soucieux de partager leurs connaissances en respectant le temps de Loire, aucune balade n’a de déroulement prédéfini, nous voguons au gré du moment et de l’ambiance qui s’installe entre les passagers et le guide-pilote.
Nous offrons également des moments privilégiés au cours de nos balades spectaculaires. Ainsi, le 16 juillet dernier, avec les tableaux vivants de ContreCourant, la parade de notre flotte de 5 bateaux, à l’aller vers la rive du spectacle ; et le ballet magnifique du retour au port, retour ouvert par le plus ancien de nos bateaux – Boire courant – piloté par Johanna ; et le plus jeune, notre fringant Gueule de bois encadrant les 3 autres toues.
Autre beau moment privilégié, Airs de Loire & Harpémo, ravissement du chant accompagné à la harpe Celtique, mariage avec l’eau et le ballet des bateaux parfaitement magique, suivi après le débarquement sur une île, des instants captivants alternant contes et musique… que du bonheur en partage…
A suivre également, Vins et Voiles, sortie très recherchée alliant le plaisir de la dégustation de mets et vins, aux douceurs de la dérive et du partage des lumières de couchers de soleil sans pareils.
Nous sommes fiers et heureux de constater que la demande de balades se fortifie, et que les retours élogieux se multiplient.
Venez donc passer, avec nous, un moment hors du temps présent, venez goûter au « temps suspendu » tel qu’on peut le vivre, en bonne compagnie, auprès de Dame Loire…

A bientôt sur l’eau ! Amitiés ligériennes.

16 juillet 2022

Le cirque dans la nature…

Ce fut une soirée intrigante et belle. Le lieu de la performance était inconnu des participants. Nous avons quitté le port pour une balade au charme puissant sur le fleuve, quand la lumière hésite entre chien et loup. Nos 5 bateaux étaient de sortie, et c’est toujours un petit choc au cœur de voir notre flotte au grand complet ! Premier temps de la soirée au rythme de Dame Loire. Sur la rive de Rilly-sur-Loire où nous avons accosté, les participants ont entamé une déambulation pour découvrir différentes démonstrations liées à l’univers du cirque quand il se convertit à la nature : acrobaties dans un arbre, jonglage dans un buisson de grandes herbes à la main, puis… avec les pieds, jeux d’équilibre sur une échelle… avant l’entrée dans l’eau pour des rituels inventifs avec une grande pièce de tissu rouge, des calebasses qui muteront en instruments de percussions pour entrer en résonance avec la Loire et ses rives… puis à terre ce sera bientôt une farandole apaisée et harmonieuse, avant le pique-nique qui prendra place sur les bateaux amarrés. La parade groupée des bateaux au retour a rempli plus d’une et plus d’un, d’une grande émotion : celle de mesurer à quelle aune l’aventure continue…

© Françoise Benassis

22 juillet 2022

Harpe celtique, chant, poésie, humour, pris en flagrant délit…

C’est un enchantement du début à la fin, et pourtant ce n’est pas la première fois que j’embarque pour une balade spectaculaire Airs de Loire & Harpémo… La magie opère, sans crier gare, dans cet opéra ligérien de l’avant coucher de soleil. Peut-on rêver plus haut lieu au monde pour écouter tant de beautés sonores au beau mitan de tant d’harmonies… Cette année, Airs de Loire a choisi de proposer un duo harpe Celtique et voix. À la harpe Celtique, nous retrouvons avec bonheur Catherine de Preissac, son talent enjoué et sa finesse de jeu. Au chant, nous faisons la connaissance de Laura Linde Doiseau, sa voix à la légèreté maîtrisée pondérée par une densité sensible, évoque subtilement les mille et une nuances de la palette amoureuse, entre autres : airs lyriques, chansons mélancoliques tirées du film de Carné – Les Visiteurs du Soir – irrésistible Plaisir d’Amour, et croquantes coquineries qui feraient bien peur aux oiseaux… Sur l’île, le duo Catherine de Preissac à la harpe Celtique et le comédien Jean-Michel Roger prend la relève. Jean-Michel distille avec dextérité et souplesse, des textes poétiques, gourmands et gourmets de mots, drôles et graves sans esprit de sérieux, et Catherine entrecoupe les prises de paroles de musiques classiques et traditionnelles… Cocktail revigorant sur fond de soleil couchant… Puis ce fut le pique-nique partagé avec entrain et le retour dans les drapés des lumières nocturnes de la magicienne Dame Loire…

© Françoise Benassis

29 juillet – 5 août 2022

Des Vins et Des Voiles, gala d’arômes
et de goûts…

C’est bien une soirée de gala dès qu’on appareille pour une balade Des Vins et Des Voiles… l’attente confortable dans notre salon ligérien de plein air augure déjà bien de la suite. Les présentations et les commentaires de Myriam Fouasse-Robert mettent déjà l’eau à la bouche… Après le débarquement sur une île, le rituel des réjouissances prend place avec la dégustation de 5 vins de Loire, et précisément ceux amoureusement élaborés sur notre terroir en majorité loir et chérien, avec de savoureuses incursions en Indre-et-Loire ; accompagnés de 5 mets assortis, du terroir eux-aussi … Myriam a la culture du vin dans les veines par tradition familiale ancrée dans sa famille depuis plusieurs générations. De plus, son talent de conférencière capte son auditoire complétement réceptif dans ce cadre rêvé du couchant et en appétit de breuvages gouleyants et de mets succulents… de quoi régaler tous les sens ! En bref, une belle soirée qui donne de la joie et de la bonne humeur : une belle réussite !

© Stéphane Doussard

© Martine Filleau

Johanna Sikula

millière raboton, dame de loire…

Peut-être faudrait-il, changer ainsi le déroulé de millière raboton, homme de loire … L’arrivée de Johanna Sikula dans l’équipage millière raboton représente, pour nous, un beau symbole dont nous nous réjouissons. Au-delà du symbole, notre pétillante guide-pilote saisonnière, a ravi tout son monde ligérien. Maîtrise du pilotage, chaleur du contact, pédagogue dans les échanges et tellement rayonnante dans cette lumière de Loire qui lui va si bien… Certains êtres, comme Johanna, naissent avec une grâce innée et c’est un privilège de les rencontrer.

© Philippe Piton

Une histoire venue de loin
L’arrière- grand-père de Johanna, tailleur de profession, a quitté sa Tchécoslovaquie natale dans les années 1920/1930, pour venir travailler en France. Avec sa famille, il s’est installé en Touraine. « Une tragédie s’est alors abattue sur ma famille : mon arrière-grand-père s’est noyé dans la Loire dans des circonstances terribles pour ses enfants. Mon grand-père qui avait 15 ans, à l’époque, était venu avec son père (mon arrière-grand-père), et son frère, sur une plage de Loire. Voyant son père et son petit frère en grande difficulté dans l’eau, mon grand-père s’est porté à leur secours. Il a sauvé son petit frère, mais n’a pas eu le temps d’en faire de même pour son père. Ce drame cruel demeure un sujet sensible dans la famille. Conclusion : mon grand-père s’est retrouvé soutien de famille à 15 ans. Plus tard, il a fait son service militaire, en Algérie. Au retour, il a mené une carrière dans l’entreprise de roulements à billes, SKF, sise à Tours. »

Une histoire ligérienne
Ma grand-mère paternelle, tourangelle, porte le nom de Poupin, elle exerçait le métier de couturière. Elle a mis au monde 3 enfants, mon père, né en 1967, est le benjamin de la fratrie. « Ma mère pourtant native de Toulouse, est une enfant de Touraine, elle y a passé son enfance. Assistante de direction puis formatrice, ma mère, en compagnie de mon père – Psychomotricien de métier – ont occupé, dans leur jeunesse, des postes d’animation et de direction au sein de centres de loisirs.
On dirait que j’ai hérité de ces gènes-là ! À l’heure actuelle, j’ai encore la chance de côtoyer mes 4 grands-parents. Les parents de mon père vivent à Montlouis, et ceux de ma mère, à St-Pierre-des-Corps. »

Tourangelle de Tours
Johanna voit le jour à Tours, en 1991. Son enfance se déroule à Montlouis. Ensuite, elle enchaîne avec ses parents, de nombreux déménagements, sans pour autant quitter la Touraine. « À 17 ans, je m’engage dans une formation BAFA, auprès de l’association d’Éducation populaire, STAJ Touraine (Service Technique pour les Activités de Jeunesse), afin de travailler auprès d’enfants en tant qu’animatrice. Puis mon cursus d’études me conduit vers un BTS Gestion et Protection de la Nature, avec spécialisation en Animation Nature. J’obtiens ainsi un diplôme qui m’ouvre les métiers de l’animation et de l’éducation à l’environnement. Je poursuis avec une licence professionnelle Éducation à l’Environnement et Médiation scientifique. »

La voie associative
Et il y eu d’abord un détour par Montpellier où un projet de ferme pédagogique la monopolise quelque temps, en vain. Le projet remisé définitivement, voici donc Johanna de retour à Tours en 2016. Elle se rapproche de l’Association Bul de Mômes dont la vocation est l’accueil de loisirs. Johanna rejoint l’équipe de l’association qui anime le Centre d’Accueil en plein air de Lussault-sur-Loire. L’association se porte mal, aussi Johanna venue à la rescousse, intervient, au départ, en tant que bénévole aux côtés d’un collectif d’autres personnes. Devenue salariée, elle continue de participer à la relance de l’activité en assurant différents postes selon l’urgence du moment – secrétariat, comptabilité… – en se formant sur le tas. « En mars 2022, j’ai quitté l’association par rupture conventionnelle, j’avais envie de changer d’air ! J’ai beaucoup appris pendant ces années. J’ai mesuré à quel point le collectif est important pour accompagner une restructuration »

Et pourquoi pas une nana pilote ?
« Thomas étant un ami d’enfance de mon conjoint, j’ai souvent entendu parler de millière raboton, homme de loire, aussi, cela m’a donné des idées… Comme j’avais mis un peu de sous de côté, j’ai décidé de passer le Permis bateau fluvial eau intérieure. Auparavant, j’avais été en contact avec Agnès Legout-Catelain, à propos d’informations autour du CAP’ASSO, c’est ainsi que le lien a commencé à fonctionner… J’ai signé mon contrat saisonnier qui court du 2 mai jusqu’à la fin septembre 2022. L’idée d’une nana qui pilote un bateau, me plaît bien. J’aime passer du temps sur le fleuve, échanger avec les passagers, observer la nature et commenter sur le vif ce qui touche à la faune et à la flore… J’aime ce lien profond avec la nature – j’en ai besoin – lien que je partage avec ceux qui montent à mon bord. Je me sens en confiance au sein de l’équipage millière raboton, homme de loire, l’ambiance est très bonne. Je continue d’apprendre au plus près, la Loire et sa navigation, et cela me passionne… »

La trentaine flamboyante !
« J’apprécie d’avoir passé le cap des 30 ans… Je me sens en plein accord avec moi-même… Plus affirmée et moins tiraillée que lorsque j’avais 20 ans… J’ai ouvert de nouveaux champs avec la pratique du dessin, de l’aquarelle, de la photo… mais aussi l’élevage de poules et le jardinage… Au fond, j’aime le calme et l’harmonie… »

À quand votre prochaine balade à bord d’une toue pilotée par Johanna ?

© collection particulière

English version >